Les partenaires

L'EDITORIAL DE JEAN-FRANCOIS SARREAU, PRESIDENT DE L'INSTITUT DE L'AGRICULTURE DURABLE

Notre Histoire est affaire de cycles aléatoires entre austérité et prospérité, conditionnant  notre évolution.

Chaque période nous impose des défis de nature différente que nous serons en mesure de  relever pour nous adapter et continuer de progresser, à la condition d’être en capacité d’en faire une lecture éclairée.

Il y a donc nécessité d’enrichir nos savoirs, ils feront  progresser nos savoir faire  pour  améliorer notre savoir être : n’est ce pas tout simplement ce que nous demandent  nos concitoyens pour reconquérir leur confiance?

 Dans cet objectif, année après année, les Rencontres Internationales de l’Agriculture Durable organisées par l’IAD, sont devenues un incontournable forum d’échanges et de propositions, destiné à l’élaboration d’un paradigme soutenable de pratiques agricoles.

Par la constance de nos sociétaires, l’engagement de chacun de nos partenaires ; chaque année plus nombreux, l’expérience de chaque intervenant et la liberté de chaque participant, tout concourt à l’élaboration d’une dynamique vertueuse en capacité d’apporter des réponses aux grands challenges qui détermineront notre avenir sur cette planète.

Par et forts de nos résultats : n’est-il pas de  notre responsabilité que d’éclairer les tenants du monde de la défiance et des craintes dans l’objectif de recréer un climat de confiance : condition nécessaire de l’innovation créatrice d’avenir.

Le 29 janvier 2014, je vous convie à participer très nombreux aux 6èmes Rencontres, elles aborderont les contributions fondamentales de l’Agriculture Durable aux questions de compétitivité et de biodiversité qui, en retour, nourrissent la durabilité de l’acte de production : gage de notre avenir.

 

Our History is filled with random cycles between austerity and prosperity which influence our evolution.

Each period imposes challenges of different types that we will be able to meet to adapt and continue to make progress, provided that we are able to undertake an enlightened analysis.

It is therefore necessary to enrich our knowledge, which will allow our know-how to progress in order to improve our personal skills: is that not what our fellow citizens expect us to do to regain their trust?

With that objective in mind, year after year, the International Conference on Sustainable Agriculture organised by the IAD has become an essential forum for exchange and proposals, intended to build a sustainable paradigm of agricultural practices.

Through the consistency of our members, the commitment of our partners, the experience of our speakers and the freedom of our participants, in greater numbers each year, we are able to create a virtuous dynamic to meet the major challenges that will determine our future on this planet.

Based on the strength of our results, it is our responsibility to enlighten the exponents of a world of distrust and fear, with the objective of rebuilding a climate of trust, as a necessary condition for innovation creating the future.

On 29 January 2014, I hope that many of you will take part in the 6th Conference, which will address the fundamental contributions of Sustainable Agriculture to competitiveness and biodiversity which, in turn, support the sustainability of production: to secure our future.

 

Ensemble, développons les agricultures de demain

Au côté des agriculteurs et avec l’ensemble de la filière agricole, Syngenta, leader mondial en semences et protection des cultures, relève le défi alimentaire et environnemental qui s’impose à notre monde.

Sa démarche pour une agriculture compétitive et responsable repose sur quatre piliers : l’innovation, une offre diversifiée, la proximité, et l’accompagnement des utilisateurs. Associant semences, protection et services, Syngenta propose des « solutions progrès » qui permettent d’améliorer les rendements dans le souci de la santé des hommes et des femmes qui les font pousser et, dans le respect de l’environnement.

Le groupe Syngenta apporte des solutions sur ses deux domaines d’activité :

•  Les semences : création, développement et commercialisation de semences pour les productions agricoles majeures : betterave à sucre, céréales à paille (blé tendre, blé dur, orge de printemps, orge hybride Hyvido), légumes (pour le marché du frais et l’industrie), maïs et oléagineux (tournesol et colza).

• La protection des cultures : solutions pour lutter contre les principaux ravageurs et nuisibles des cultures. La gamme comprend des produits de protection des semences, des herbicides, des fongicides, des régulateurs de croissance, des insecticides et également une gamme d’auxiliaires (Bioline) et de biocontrôle. 

En France 6 sites de production fournissent en semences et produits phytosanitaires la filière agricole européenne. Deux  usines sont dédiées à la protection des plantes et quatre, aux semences. 

1300 collaborateurs sont répartis sur l’ensemble du territoire. En 2012, Syngenta SAS a enregistré un chiffre d’affaires de 426 millions d’euros pour son activité de protection des cultures et de 97 millions d’euros pour son activité semences, 369 millions d’euros ont également été réalisés à l’export.

Le groupe Syngenta est né en 2000 de la fusion des activités agricoles des sociétés Novartis et Astra Zeneca.

 

Developing agricultures for the future, together

Alongside farmers and with the entire agricultural sector, Syngenta, as the world leader in seeds and crop protection, meets the food and environmental challenges facing today’s world.

Our competitive and responsible agriculture approach is based on four pillars: innovation, a diversified offer, proximity, and support to users. Combining seeds, protection and services, Syngenta offers “progress solutions” which make it possible to improve yields with a focus on the health of the men and women who grow crops and on environmental protection.

The Syngenta Group offers solutions in its two lines of business:

• Seeds: creation, development and marketing of seeds for major agricultural production: sugar beet, straw cereals (soft wheat, durum wheat, spring barley, Hyvido hybrid barley), vegetables (for fresh produce and industry), maize and oilseeds (sunflower and rapeseed).

• Crop protection: solutions to fight the major pests affecting crops. Our product line includes seed protection products, herbicides, fungicides, growth regulators, insecticides and also a range of auxiliary products (Bioline) and biological control products. 

In France 6 production sites provide seeds and plant health products for the European agricultural sector. Two plants are dedicated to plant protection and four to seeds.

We have 1,300 staff members throughout France. In 2012, Syngenta SAS achieved a turnover of 426 million euros for its crop protection business and of 97 million euros for its seed business. Export turnover reached 369 million euros.

The Syngenta group was created in 2000 following the merger of the agricultural activities of the companies Novartis and Astra Zeneca.*

 

Agriculture durable et efficace. Depuis 2006, New Holland Agriculture s’est positionné comme Leader de l’Energie Propre® grâce à son dynamisme pour la promotion et le développement des carburants renouvelables, des systèmes de réduction des émissions et de l’agriculture durable. Cet engagement est le parfait reflet d’une agriculture moderne et il a été le moteur du développement de nombreuses innovations d’avant garde qui ont été initiées et concrètement réalisées en intégrant les besoins des agriculteurs. Ces besoins prennent en compte les matériels utilisés et l’impact des pratiques culturales sur les consommateurs finaux des produits agricoles, c’est à dire la population mondiale. Les objectifs généraux du programme de Leaderde l’Energie Propre®  englobent l’assistance aux agriculteurs pour atteindre l’indépendance énergétique, pour augmenter leur efficacité de production et pour améliorer la pérennité de l’agriculture. Cette stratégie repose sur quatre piliers qui sont : cultiver l’énergie, productivité efficace, agriculture durable et être une entreprise engagée.

La large gamme de tracteurs, de moissonneuses-batteuses et ensileuses, de presses haute densité et d’autres matériels agricoles permet aux agriculteurs de produire suffisamment de nourriture pour les êtres humains et pour les animaux domestiques tout en permettant de produire de l’énergie avec les carburants biodiesel, le méthane et la biomasse. New Holland a récemment mis en marche un prototype de tracteur à méthane qui utilise l’énergie produite sur l’exploitation agricole et qui fait partie intégrante du concept de la Ferme Indépendante en Energie.

Maximaliser l’efficacité en agriculture, c’est accroître la productivité de chaque mètre carré d’une parcelle. Le programme PLM d’agriculture de précision permet aux agriculteurs d’optimiser les travaux et les intrants sur leurs parcelles. Les émissions s’en trouvent réduites et l’efficacité opérationnelle est accrue.

La gamme de matériels de semis directs de New Holland Agriculture est à la pointe des technologies de l’agriculture de conservation. Celle-ci enrichit les sols et leur permet de conserver leurs structures pour une utilisation optimale des nutriments et de la réserve en eau. Ces technologies augmentent considérablement les rendements. New Holland Agriculture a également développé une panaoplie de systèmes permettant aux agriculteurs de chiffrer et réduire leurs empreintes carbone. Ainsi, avec le programme ECOBraud, les viticulteurs peuvent réduire de 10% l’empreinte carbone induite pour produire une bouteille de vin.

Enfin et non moins important, le programme de Leader de l’Energie Propre® constituera le thème principal du pavillon New Holland à EXPO Milano 2015  - Nourrir la Planète, Energie pour la Vie. Ce sera l’opportunité de montrer l’engagement de la marque pour une agriculture durable, aux millions de visiteurs du monde entier.

New Holland développe des solutions innovantes pour permettre aux agriculteurs de nourrir notre monde ainsi que pour produire l’énergie nécessaire à nos collectivités. Ces deux nécessités vitales pour l’humanité, d’importance égale, continueront de façonner l’avenir de l’agriculture dans les prochaines décennies.

 

Sustainable efficient technology. Since 2006, New Holland Agriculture is established  as the Clean Energy Leader® for its active promotion and development of renewable fuels, emission reduction systems and sustainable agricultural technology. This commitment  perfectly reflects modern agriculture and has been the driver for the development of numerous ground-breaking  initiatives, built, created, shaped around the needs of farmers themselves, the machinery they use and the impact this has on the final consumers of their products, the world’s population. The overarching aims of the Clean Energy Leader® programme encompass helping farmers achieve energy independence, increasing their production efficiency and  improving the sustainability of their agribusinesses through four key pillars: growing energy, efficient productivity, sustainable farming and being a committed company.   

The wide range of tractors, combine and forage harvesters, large square balers and other agricultural machinery enables farmers to produce both enough food for humans and livestock and to simultaneously generate energy through biodiesel, methane  and biomass. New Holland recently introduced a methane prototype tractor which is powered by energy produced on the farm and forms an integral part of the Energy Independent Farm concept.

Maximising farming efficiency is all about boosting the productivity of every square inch of field, and  Precision Land Management enables farmers to optimise in-field operations and inputs. This reduces emissions and simultaneously increases operating efficiency.

New Holland Agriculture’s range of no-till seeding equipment is at the cutting edge of conservation agriculture. It enriches soils and enables them to retain their structure so they can best utilise existing nutrients and moisture. These techniques significantly enhance yields. New Holland Agriculture has also developed a range of initiatives to enable farmers to calculate and reduce their carbon emissions like the ECOBraud programme, which enables wine growers to reduce the carbon footprint of a bottle of wine by 10%. 

Last but not least the Clean Energy Leader® programme will be the main theme of the New Holland pavilion at EXPO Milano 215  - Feeding the Planet, Energy for Life, thus giving   the opportunity to showcase the Brand’s  commitment to sustainable agriculture to millions of visitors from around the world.

New Holland is developing innovative ways to enable farmers to feed our world, as well as to provide the energy which will power our communities. These two equally important, basic human requirements will continue to shape the future of agriculture in the coming decades.

 

Collaborer avec l’ensemble des acteurs souhaitant le progrès de l’agriculture, afin de relever collectivement les défis de la société, est une priorité pour Monsanto. Le 31 octobre 2011, la population mondiale a dépassé 7 milliards d’individus,et elle s’achemine vers 9 milliards à l’horizon 2050 : 9 milliards de personnes à nourrir, à habiller et à approvisionner en énergie. Comment répondre aux besoins de cette population croissante? L’agriculture a ici un rôle crucial à jouer.

Il faut aider les agriculteurs en leur fournissant, entre autres facteurs de production, des produits de protection des cultures et des semences de qualité pour produire davantage, tout en consommant moins d’intrants, moins d’énergie, moins d’eau, ou moins de fertilisants. A travers le monde, tant dans le secteur public que dans le secteur privé, des chercheurs travaillent à l’amélioration des semences par le biais de l’amélioration génétique classique et en utilisant les biotechnologies modernes.

Associées à de meilleures techniques agricoles, ces semences permettent d’aider les paysans à répondre mieux à la demande croissante de nourriture - tout en contribuant à la préservation de l’environnement et des ressources en eau, en terres cultivables, et en énergies fossiles. En Europe et en France, nous devons aussi relever ce défi et travailler avec les agriculteurs pour assurer l’équilibre nécessaire de nos écosystèmes tout en gérant de manière adéquate la protection des cultures, la rotation, la fertilisation, l’eau et la fertilité des sols.

L’Europe n’est plus autosuffisante dans le domaine agricole et importe l’équivalent de 35 millions d’hectares de culture! L’agriculture a besoin de systèmes agricoles productifs et durables faisant appel aux connaissances et technologies disponibles pour optimiser la production. L’IAD, par sa somme d’expérience et ses propositions innovantes, joue un rôle déterminant dans l’introduction de nouveaux systèmes agricoles où le sol joue le rôle central.

Pour toutes ces raisons, Monsanto a, dès 2008, inscrit dans ses objectifs d’entreprise de contribuer, en partenariat avec les différents acteurs, à doubler les rendements (en maïs, coton et oléagineux) entre 2000 et 2030, tout en réduisant d’un tiers la consommation de ressources -y compris de sol-, et en améliorant la vie des agriculteurs et la pérennité de leurs entreprises. Ces engagements déterminent la vision de l’entreprise ainsi que ses projets de R&D. La contribution de Monsanto aux travaux de l’IAD rentre légitimement dans cette approche.

Depuis plus de 40 ans, Monsanto fournit des solutions innovantes aux agriculteurs français.

 

For Monsanto, it is a priority to collaborate with all other parties that want also to promote the advancement of agriculture to successfully face the challenges that we share with the civil society. On Oct. 31, 2011, the world’s population surpassed 7 billion people -- on its way to 9 billion by 2050. That’s 9 billion people to feed, to fuel and to clothe. How will we care for this growing population? Agriculture has a crucial role to play.

In the hands of farmers, better seeds are helping the world grow more, while using less. Researchers around the world, in both the public and private sectors, are working to improve seeds through the use of classical plant breeding and modern biotechnology.

Together with better farming practices, these advanced seeds can help farmers meet the world’s demand for food, clothing and fuel while also reducing the need for water, land, pesticides and fossil energy. In Europe and in France, we need to stand up to the challenge, and work with farmers to ensure the needed balance for our ecosystems while adequately managing crop protection, rotations, fertilization, water, and soil fertility.

Europe is not agriculturally self-sufficient and imports the equivalent of 35 million hectares of crops. Agriculture needs sustainable production systems that use available knowledge and technology to optimise production. IAD, by its wealth of experience and innovative proposals, plays an important role in showing new farming systems where soil is the central element.

For all these reasons, Monsanto has set up since 2008 commitments to contribute, in partnership with different actors, to double yields (in corn, cotton, and some oilseeds) between 2000 and 2030, while reducing by one third the aggregate consumption of some resources per unit of output, including soil, and improving farmers lives and their sustainability. These commitments are built into the vision of the company and its R&D projects. The contribution of Monsanto in the work of IAD also participates of this approach.

For more than 40 years, Monsanto supplies French farmers with innovative solutions

 

OCI AGRO OCI Nitrogen produit des engrais minéraux de haute qualité, que nous vendons et distribuons sous la marque OCI Agro. Nous sommes reconnus pour la qualité de nos produits, la durabilité, le service, la flexibilité et la fiabilité. Depuis notre création en 1929, nous avons acquis une position notable dans l'industrie des engrais en Europe. C’est aussi une source d'inspiration pour nous de travailler avec nos clients afin d’accroître la productivité agricole. Nous acceptons ce défi d'une manière socialement responsable, en se concentrant sur ​​les personnes, l'environnement et l'économie.

Chaque jour, notre personnel se consacre à la production d'un produit final qui répond aux plus hauts standards de qualité, tout en offrant à nos clients un service de qualité. Nous sommes passionnés par notre mission: produire une croissance saine.

Les engrais minéraux sont une étape importante pour répondre à la demande croissante de nourriture. On estime aujourd’hui, que les engrais minéraux contribuent à plus de la moitié de la production de nourriture et de protéines dans le monde. En tant que fournisseur majeur d'engrais minéraux azotés en Europe, OCI Agro investit constamment dans la recherche et la technologie. Pour nous, c'est le fondement de la croissance: en utilisant les meilleures technologies d'aujourd'hui, nous allons nourrir le monde de demain.

Travailler sur le développement durable OCI Nitrogen soutient des organismes dédiés à l'agriculture durable, tels que IAD et la Fondation Skylark aux Pays-Bas, et travaille en permanence à optimiser ses techniques de production.

En 2008 OCI Nitrogen a remporté le prix Responsible Care, présenté par l'Association de l'industrie chimique néerlandaise (VNCI ) pour la réduction des émissions d'oxyde d’azote.

En 2013, le même prix a été remporté pour le développement d'une nouvelle technique qui permet de réduire les émissions de poussières de ses usines (174 tonnes) à zéro.

Nous réalisons des essais sur le terrain avec des universités et autres partenaires. Des conseils et des produits de qualité fiables sont les bases d’une croissance saine des cultures.

En se concentrant sur l'avenir Les produits OCI Agro sont fabriqués à partir des matières premières naturelles comme l'air, le gaz naturel et la dolomie. Les économies d'énergie et la réduction des gaz à effets de serre au cours du processus de production est l'une des priorités de OCI Agro. Nous visons à atteindre la plus haute qualité avec une consommation minimale d'énergie et un impact environnemental minimal, c'est pourquoi nous utilisons les nouvelles et meilleures technologies de production disponibles.

Nutramon ® CAN : la plus petite empreinte CO2 en Europe Nutramon ® de OCI Nitrogen est le premier CAN à avoir son empreinte CO2 certifiée et est maintenant officiellement le nitrate d’ammoniaque calcaire le plus respectueux du climat en Europe. Les dernières technologies assurent que le processus de fabrication du Nutramon ® n’émet presque pas de gaz à effets de serre. Il est maintenant le CAN avec l'empreinte carbone la plus faible en Europe. La valeur d’émissions de Nutramon ®  dans l’analyse de la chaîne de production agricole, mène à une réduction significative de l'empreinte carbone des produits agricoles. Les calculs montrent que les productions agricoles produisent souvent des émissions de gaz à effet de serre élevées en raison de l' utilisation d'engrais minéraux azotés . En comparaison avec les anciens chiffres encore utilisés par les organismes officiels de certification, l'empreinte CO2 de Nutramon est de 75% inférieure. L'enregistrement a été effectué conformément à la norme Internationale Carbon Footprint PAS 2050 -I.
Nos décisions à cet égard sont fondées sur les principes de Gestion responsable de l'industrie chimique internationale: nous considérons toujours qu'il y a toujours la place pour l'amélioration dans le domaine de la santé, de la sécurité et de l'environnement. Nous voulons aussi montrer la voie dans ce contexte.

OCI N.V. OCI Nitrogen fait partie du OCI N.V., une société cotée . OCI N.V. a été admise au NYSE Euronext à Amsterdam en Janvier 2013 et a été ajoutée à l'indice AMX le 23 Septembre 2013. OCI N.V. emploie 75 000 employés travaillant dans 35 pays . Le Groupe Construction de OCI N.V. est actif dans l'ingénierie et la construction de projets industriels et d'infrastructures aux États-Unis, en Europe, Moyen-Orient, Afrique du Nord et en Asie centrale. Le Groupe engrais - qui appartient à OCI Nitrogen - est un producteur mondial d'engrais minéraux avec des sites de production aux Etats-Unis, Pays-Bas, Egypte, Algérie et Chine. Il a une capacité de production d'environ 7 millions de tonnes.

 

OCI Agro OCI Nitrogen produces high-quality mineral fertilizers, which we sell and distribute under the trade name OCI Agro. We are known for our quality, sustainability, good service, flexibility, and reliability. Since our establishment in 1929, this has given us a pre-eminent position in Europe's fertilizer industry. It is also inspiring for us to work with our customers to increase agricultural productivity. We accept this challenge in a socially responsible way, focusing on people, the environment and economics.

Every day, our staff dedicates themselves to producing an end product that meets the highest standards of quality while providing our customers with a good service. We are passionate about our mission: to produce healthy growth.

Mineral fertilizers are an important step on the path towards finding a solution for the growing world food needs. Mineral fertilizers are estimated to contribute today to more than half of the world’s food production and protein supply. As one of Europe's leading suppliers of mineral nitrogen fertilizers, OCI Agro is constantly investing in research and technology. For us, this is the foundation for growth: by producing innovations in today's best technology, we will feed the world of tomorrow.

Working on sustainability OCI Nitrogen supports organizations dedicated to sustainable farming, such as IAD and the Skylark Foundation in the Netherlands, and works continuously to optimize its production techniques. For example, in 2008 OCI Nitrogen won the Responsible Care Award, presented by the Dutch Chemical Industry Association (VNCI) for reducing nitrous oxide emissions. It won the same Award again in 2013 for developing a new technique that reduces dust emissions from the plants (174 tons) to zero.

We carry out field trials with Universities and other partners. Sound advice and products of reliable quality are the basis for healthy crop growth.

Focusing on the future OCI Agro's products are produced from the natural raw materials like air, natural gas and dolomite. Saving energy and reducing greenhouse gasses during the production process is one of OCI Agro's top priorities. We aim to achieve the highest quality with minimal energy consumption and minimal environmental pollution, which is why we use the latest and best production technologies available.

Nutramon® CAN: the smallest CO2 footprint in Europe OCI Nitrogen’s Nutramon® CAN is the first to have its CO2 footprint certified and is now officially the most climate-friendly calcium ammonium nitrate in Europe. The latest technologies ensure that the Nutramon® CAN production process emits almost no greenhouse gases. It is now the greenest CAN by far with the lowest CO2 footprint in Europe. The Nutramon® emission value in analyses of the agricultural production chain, leads to significantly reduction of the carbon footprint of agricultural products. Calculations show that agricultural crops often produce high greenhouse gas emissions because of the use of nitrogen-based mineral fertilizers. Compared with the old figures still used by official certification bodies, Nutramon’s CO2 footprint is 75% lower.

Registration has been carried out according to the international Carbon Footprint Standard PAS 2050-I.

Our decisions in this regard are based on the international chemical industry’s principles of Responsible Care: we always consider whether there is still room for improvement in the area of health, safety and the environment. We also want to lead the way in this context.

OCI N.V. OCI Nitrogen is part of OCI N.V., a listed company. OCI N.V. was admitted to NYSE Euronext in Amsterdam in January 2013 and was added to the AMX Index on 23 September 2013. OCI N.V. has 75,000 employees working in 35 countries. OCI N.V.’s Construction Group is active in industrial and infrastructure engineering and construction projects in the United States, Europe, the Middle East, North Africa and Central Asia. The Fertilizer Group – to which OCI Nitrogen belongs – is a global mineral fertilizer producer with production locations in the United States, the Netherlands, Egypt, Algeria and China. It has a production capacity of approximately 7 million tons.

 

Entre aléas climatiques, réglementations environnementales, réforme de la PAC et fluctuation des cours agricoles, les marges de manœuvre des agriculteurs sont sous pression.

Dans le même temps, les besoins en denrées alimentaires continuent de croître et la France possède des atouts pour contribuer à les satisfaire : productivité, qualité, capacité d’exportation.

Evoluant ainsi entre opportunités et contraintes, les agriculteurs sont aux avant-postes et, à ce titre, les principaux acteurs de leur avenir.

Pour cela, ils doivent développer un modèle de production plus résilient en se réappropriant les fondamentaux de l’agronomie, avec l’appui de leurs fournisseurs.

C’est la raison pour laquelle PRP Technologies participe depuis les débuts aux travaux de l’IAD. Parce que nous sommes convaincus qu’une agriculture basée sur la valorisation maximale des fonctionnalités naturelles du sol et des plantes, dans le respect des équilibres biologiques, est capable d’assurer simultanément et durablement production, qualité, respect de l’environnement et rentabilité.

PRP Technologies a bâti son cœur de métier autour de cet objectif : accompagner les agriculteurs dans l’évolution de leur système de production, en leur fournissant des produits de biostimulation du sol et de la plante.

Remettre la science du vivant et l’ingénierie écologique au centre des pratiques est selon nous la voie d’avenir qui contribuera à faire de l’agriculture du XXIème siècle, un modèle d’adaptation de l’homme aux contraintes d’un monde dont on perçoit aujourd’hui les limites physiques.

 

Between climatic hazards, environmental regulations, CAP reform, and agricultural price fluctuation, farmers don’t have much leeway.

At the same time, the needs for foodstuffs keep growing and France holds certain assets that can help to satisfy them: productivity, quality, export capacity.

From having to operate between these opportunities and constraints, farmers are on the front lines and are, thus, the key players in their future.   

To this end, they must develop a more resilient production model by getting back to the basics of agronomy, with the help of their suppliers. 

This is why PRP Technologies has been a part of the work of the French Institute for Sustainable Agriculture (IAD) since the beginning. Because we are convinced that agriculture based on making the most out of the natural functionalities of soils and plants, in accordance with the biological balances, is able to ensure simultaneously and sustainably production, quality, the environmental compliance, and profitability.

PRP Technologies has built its core business around this objective: to support farmers in the development of their production systems by providing them with biostimulants for soils and plants.   

We feel that replacing life science and ecological engineering at the center of agricultural practices is the future path that will help to make 21st century agriculture become a model supposed to help people to adapt to the constraints of a world which we now know has physical limits.

 

L’Agriculture de demain. Pour Bonduelle, l’agriculture est un maillon essentiel dans la chaîne de valeur de la filière des légumes préparés. C’est pourquoi le groupe est engagé, dans le cadre du projet Vision 2025, à privilégier une agriculture respectueuse de l’environnement dont l’objectif est de respecter l’environnement tout en conservant des niveaux de productivité et de rentabilité des cultures performants.

Le chantier dédié à l’agriculture compétitive et respectueuse de l’environnement de ce projet est une démarche globale se déclinant en trois phases :

  1. définir le périmètre du domaine par un état des lieux approfondi des possibilités agronomiques et des attentes clients ;
  2. établir des objectifs clairs conciliant les attentes clients et les possibilités agronomiques ;
  3. définir des plans d’action permettant d’atteindre ces objectifs.

La première phase, essentielle pour la réussite du chantier, a déjà été entamée. Elle nécessite de bien caractériser le champ des possibles en intégrant la diversité des situations géographiques, technologiques et comportementales. Trois domaines d’actions ont été retenus : le recensement des pratiques agronomiques applicables, le recueil et la formalisation des attentes des clients, la formalisation des démarches déjà mises en œuvre en matière agroalimentaire.

Cette démarche s’inscrit dans la logique des actions entreprises en faveur du développement durable. Nouvelles techniques de semis, méthodes alternatives de désherbage mécanique, recherches sur l’optimisation du travail du sol, tests d’apport de champignons ou de bactéries pour stimuler le système racinaire des plantes et ainsi les protéger contre les parasites, pilotage de l’irrigation grâce à des sondes capacitives… Bonduelle et ses partenaires multiplient les projets pilotes en faveur d’une l’agriculture qui privilégie des moyens naturels et des mécanismes de régulation proches de ceux existants dans la nature.

 

The agriculture of the future. For Bonduelle, agriculture is an essential link in the prepared vegetable value chain. That is why, in the framework of the Vision 2025 project, the group is committed to agriculture that respects the environment, with the objective of protecting the environment while maintaining excellent productivity levels and crop profitability.

Our work dedicated to agriculture that is competitive while respecting the environment, as defined by the project, is a comprehensive approach consisting of three phases:

  1. Defining the contours of this field by means of in-depth analysis of agronomic opportunities and customer expectations;
  2. Setting clear objectives combining customer expectations and agronomic opportunities;
  3. Defining action plans to achieve these objectives.

The first phase, which is essential for the success of the project, has already begun. It involves clearly defining what is possible by including the diversity of geographical, technological and behavioural situations. Three scopes of action have been selected: defining relevant agronomic practices, identifying and formalising customer expectations, formalising the steps already taken in the area of agribusiness.

This approach falls within the logic of our action in favour of sustainable development. New seeding techniques, alternative mechanical weeding methods, research on tillage optimisation, tests on fungus or bacteria input to stimulate the root system of plants and thereby protect them from parasites, irrigation management thanks to capacitive probes… Bonduelle and its partners have undertaken many pilot projects in favour of agriculture focused on natural resources and regulation mechanisms close to those that exist in nature.

 

Pour une agriculture compétitive et responsable, les défis du XXIème siècle sont multiples : accroissement de la population mondiale et donc de la demande alimentaire et énergétique, changement climatique, poursuite de l’urbanisation, croissance des pays émergents, mondialisation… Dans ce contexte, les agriculteurs ont besoin de solutions innovantes leur permettant de garantir une production agricole suffisante et saine sur le plan sanitaire, de maintenir voire d’augmenter le niveau de compétitivité de leur entreprise et ce, tout en respectant l’environnement.

Pour répondre à l’objectif de « produire plus et mieux », BASF Agro, acteur majeur de l’industrie de la protection des plantes, développe des solutions phytosanitaires pour une agriculture durable, moderne et performante répondant aux besoins des systèmes de production conventionnels et biologiques. Au-delà de l’offre produits, nous avons développé des services,  tels que des outils d’aide à la décision, et des expertises, comme la biodiversité, la gestion de l’eau ou des résistances, car nous souhaitons accompagner les agriculteurs pour une utilisation sécurisée et responsable de nos produits.

Par ailleurs, il nous paraît essentiel de mesurer les progrès accomplis. C’est pourquoi nous avons initié en 2008, la démarche « Eco-acteurs » qui s’appuie sur des indicateurs nous permettant d’évaluer si nos objectifs sur les trois piliers, économique, social et environnemental, du développement durable sont atteints.

Au moment où la société attend que les agriculteurs aillent plus loin dans le respect de l’environnement, nous sommes intimement convaincus qu’au-delà des débats stériles opposant produits chimiques conventionnels et méthodes biologiques, il existe une troisième voie, entre le « tout intensif »  et le « tout écologique » : la voie de l’équilibre, conciliant compétitivité de l’agriculture et respect de l’environnement. C’est cette vision de l’agriculture de demain que nous défendons à travers notre stratégie « Cultivons l’innovation autrement ».

 

The 21st century involves many challenges: increase in the world population and therefore in the need for food and energy, climate change, growth in emerging countries, globalisation… In this context, farmers need innovative solutions to guarantee sufficient and healthy agricultural production, to maintain or even increase the level of competitiveness of their businesses while preserving the environment.

To meet the objective of “producing more and producing better”, BASF Agro, a major stakeholder in the plant protection industry, has developed plant health solutions for sustainable, modern and high-performance agriculture meeting the needs of conventional and organic production systems. Beyond our product line, we have developed services such as decision-making support tools and expertise such as biodiversity or management of water, as our intention is to support farmers to ensure secure and responsible use of our products.

Moreover, we consider it essential to measure the progress made. That is why in 2008 we initiated the “Eco-stakeholder” approach, using indicators that allow us to assess whether our objectives based on the three pillars of sustainable development, economic, social and environmental, have been reached.

At a time when society expects farmers to do more to protect the environment, we believe that beyond fruitless discussions opposing conventional chemical products and organic methods, there is a third path, between the “all-intensive” and the “all-ecological” approach: the pathway of balance, combining competitive agriculture and environmental friendliness. It is this vision of the agriculture of the future that we defend through our strategy “Approaching innovation differently”.

 

BONGRAIN SA est un groupe familial indépendant, N°1 mondial des spécialités laitières. Centré sur les spécialités fromagères et laitières ainsi que sur les ingrédients laitiers à valeur ajoutée, le Groupe produit et commercialise des produits de qualité supérieure, adaptés aux modes de consommation moderne et porté par des marques fortes.

Le Groupe est constitué d’entreprises à taille humaine, le plus souvent situées au cœur de leur bassin laitier.

Son développement s’appuie sur une connaissance approfondie des goûts et des usages locaux, un savoir-faire fromager d’une grande richesse et une recherche de pointe sur les constituants du lait.

La proximité est au cœur de la culture entrepreneuriale du Groupe : proximité des consommateurs, des clients, des fournisseurs, des collaborateurs et des producteurs de lait.

Le Groupe achète plus de 4 milliards de litre de lait dans le monde, dont il s’attache à les valoriser le mieux possible avec ses produits, ses marques et sa connaissance des marchés.

BONGRAIN SA accompagne les producteurs dans le développement durable de leurs exploitations en les aidant à améliorer leur performance économique et à réduire leur empreinte sur l’environnement, en déployant une démarche d’entreprise nommée « Approvisionnements laitiers responsables ».

Ce programme testé sur 26 fermes pilotes européennes en 2011, se déploie près de fournisseurs de lait volontaires.

A fin 2013, près de 500 exploitations laitières françaises l’ont adopté.

La mise en œuvre s’appuie sur des partenariats avec des experts et l’IAD, afin de déployer les actions suivantes :

  •      Développer les pâturages et l’alimentation naturelle du troupeau,
  •      Veiller à la bonne santé et au bien-être des animaux,
  •      Diminuer l’utilisation des pesticides et des engrais,
  •      Valoriser les déjections des animaux en engrais ou en énergie,
  •      Préserver la biodiversité,
  •      Economiser l’énergie et les ressources en eau,
  •      Favoriser l’autonomie alimentaire des exploitations,
  •      Améliorer la performance laitière des troupeaux,
  •      …

Des résultats sont déjà visibles : des fermes pilotes inscrites dans la démarche dès 2011, ont déjà amélioré leur impact environnemental de 15 %.

BONGRAIN SA est engagé dans une démarche d’excellence et de progrès durable qui prend en compte les intérêts de toutes ses parties prenantes, en s’appuyant sur les 3 piliers du développement durable : efficacité économique, préservation de l’environnement et progrès social.

Ces 6èmes Rencontres Internationales de l’Agriculture Durable constituent un temps fort d’échanges et confortent la démarche.

 

BONGRAIN SA is an independent family-owned group and world leader in dairy specialities. Focused on cheese and dairy specialities as well as added-value dairy ingredients, the Group produces and markets high-quality products adapted to modern consumption patterns and conveyed by strong brands.

The Group consists of businesses with a human dimension, most often located at the heart of dairy-farming regions.

Its development is supported by in-depth knowledge of local tastes and practices, undeniable cheese-making skills and top-level research on the constituents of milk.

Proximity is at the heart of the business culture of our Group: we are close to our consumers, clients, suppliers, staff and dairy producers.

The Group purchases over 4 billion litres of milk throughout the world and focuses on making the best possible use of milk through its products, brands and market knowledge.

BONGRAIN SA supports producers in sustainable development of their farms by helping them improve economic performance and reduce their environmental footprint through a business approach called “Responsible Dairy Supply”.

This programme was tested on 26 pilot farms in 2011 and is now extended to volunteer milk suppliers.

By the end of 2013, some 500 French dairy farms had adopted it.

Implementation of the programme is supported by partnerships with experts and the IAD, expressed through the following action:

  • developing pastureland and natural feeding for herds
  • ensuring the good health and welfare of animals
  • reducing the use of pesticides and fertilizers
  • using animal faeces as fertilizer or energy
  • preserving biodiversity
  • saving energy and water resources
  • fostering food autonomy of farms
  • improving the dairy performance of herds

Results are already visible. Pilot farms which started the process in 2011 have already improved their environmental impact by 15 %.

BONGRAIN SA is committed to an approach focused on excellence and sustainable progress, taking into account the interests of all its stakeholders and based on the three pillars of sustainable development: economic efficiency, environmental protection and social progress.

The 6th International Conference on Sustainable Agriculture represents a key opportunity to exchange views and backs up our approach.

 

Entre l’agriculture et le Crédit Mutuel Arkéa, les liens sont à la fois anciens et étroits. En effet, notre groupe puise, pour partie, ses origines dans le mouvement coopératif agricole né en Bretagne au début du 20e siècle. Et sur les territoires de nos trois fédérations de Crédit Mutuel - la Bretagne, le Sud-Ouest et le Massif Central -, l’agriculture est depuis toujours un volet majeur de développement de l’économie régionale.

En tant que banque territoriale, nous sommes un partenaire financier de référence pour l’agriculture. Et nous entendons accompagner durablement les agriculteurs dans leurs démarches d’innovation, d’optimisation de la qualité et de prise en compte de la problématique environnementale.

Pour préparer cet avenir, nous avons organisé récemment une table ronde consacrée au « Produire autrement » à laquelle participait Jean-François Sarreau, Président de l’Institut de l’Agriculture Durable. Et c’est dans cette même optique que nous sommes aujourd’hui partenaire de ces 6e Rencontres internationales de l’agriculture durable.

 

There is a close and long-standing relationship between agriculture and Crédit Mutuel Arkéa. Part of the origin of our group dates back to the agricultural cooperative movement that started in Brittany at the beginning of the 20th century. In the territories of our three Crédit Mutuel federations - Brittany, the South West of France and the Massif Central region - agriculture has always been a major component in the development of the regional economy.

As a territorial bank, we are a reference financial partner for agriculture. And we intend to support farmers sustainably in their innovation and quality optimisation approaches and in taking environmental issues into account.

To prepare the future, we recently organised a round table devoted to “Producing differently” where we welcomed Jean-François Sarreau, the President of the Sustainable Agriculture Institute (IAD). In the same spirit, we are today a partner of the 6th edition of the International Conference on Sustainable Agriculture.

 

L’agriculture est souvent présentée comme source de problèmes environnementaux, économiques, sociétaux.

Or, les agriculteurs de l’APAD font de l’agriculture une solution : ils agissent sur leurs fermes sur de multiples paramètres: enrichissement des sols, déplafonnement des productions, enrichissement de la biodiversité, gestion économe et épuration de l’eau, séquestration de gaz à effet de serre, diminution de la consommation d’énergie et d’intrants.

Pour cela ils ne se contentent pas d’innovations évolutives progressives.

Ils réalisent des innovations de rupture, une éco-conception des systèmes de production. Ils copient les principes universels du fonctionnement des écosystèmes naturels, par nature durables et économes :

  • production permanente d’une biomasse la plus diverse et la plus abondante possible,
  • sur un sol vivant non perturbé.

Ils réalisent ainsi des « semis sous couverture végétale permanente » (SCV), qui allient la double performance économique et environnementale, où production et services éco-systémiques vont de pair.

Leurs meilleures performances n’ont souvent rien à envier à celles des leurs confrères du reste du monde qui, depuis trente ans, ont déployé les SCV sur plus de 130 millions d’hectares tout autour de la planète, en augmentation constante. Toutefois en Europe, les SCV restent confidentiels. Bien que le Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne ait reconnu en 2009 ces méthodes comme capables de répondre aux enjeux de l’Europe, en produisant performance économique et durabilité : étude SoCo («Soil Conservation »), rien n’a changé quant aux politiques publiques.

L’APAD, membre de l’ECAF, la Fédération Européenne d’Agriculture de Conservation, est un acteur actif et reconnu d’une « Communauté de Pratiques » d’agriculteurs et d’experts, animé par la FAO, qui pilote ce  mouvement.

Cette expérience internationale nous enseigne que, pour passer des prototypes au développement à plus grande échelle, il a été nécessaire de :

  • mobiliser expertises multiples, fournisseurs, réglementations adaptées, synergie entre acteurs,
  • porter leurs performances à la connaissance des décideurs publics et privés,
  • d’élaborer avec eux les politiques permettant aux agriculteurs de les développer. 

C’est à cela que travaillent en priorité les agriculteurs de l’APAD, dans une stratégie de partenariat, dont l’IAD est l’exemple :

  • réunir les agriculteurs qui pratiquent les SCV et souhaitent les développer et les faire connaître,
  • référencer leurs performances pour utilisation par les développeurs partenaires,
  • accompagner le changement dans le cadre de projets en partenariat :information et formation des acteurs concernés ; accompagnement des projets locaux des groupes d’agriculteurs engagés dans ces démarches, par exemple autour de la gestion et de la qualité de l’eau, ou de la biodiversité.

L’IAD permet ainsi d’agréger des acteurs autour des projets des groupes locaux d’agriculteurs innovants dans une démarche de progrès, et d’en assurer la diffusion, en préfiguration de GIEE potentiels.

 

Agriculture is often presented as a source of environmental, economic and societal problems.

APAD farmers, however, have made agriculture a solution. On their farms, they take action to impact multiple parameters: enrichment of soils, removal of production ceilings, enrichment of biodiversity, cost-effective management and purification of water, greenhouse gas sequestration, reduction of energy and input consumption.

They do not content themselves with gradual and progressive innovations.

They give pride of place to breakthroughs, eco-design of production systems. They copy universal principles of natural ecosystem functioning, which are by nature sustainable and cost-effective:

  • Permanent production of the most diverse and abundant biomass possible,
  • In undisturbed living soil.

They implement direct seeding mulch-based cropping systems (DMC), which combine dual economic and environmental performance, where production and ecosystem services go hand in hand.

Their best performances are often on a par with those of their colleagues in the rest of the world who, for thirty years now, have deployed direct seeding mulch-based cropping systems on over 130 million hectares all over the planet, a figure that is constantly increasing. But in Europe, direct seeding mulch-based cropping systems are not widespread. Although in 2009 the European Commission Joint Research Centre recognised these methods as suitable to meet the challenges Europe is facing by producing economic performance and stability (Soco Soil Conservation study), nothing has changed at the level of public policies.

The APAD, as a member of the ECAF, the European Conservation Agriculture Federation, is an active and recognised player in a “Community of Practice” of farmers and experts, steered by the FAO.

This international experience has shown that to move from prototypes to development on a larger scale, it is necessary to:

  • Mobilise multiple expertise, suppliers, suitable regulations, synergies among stakeholders
  • Make their performances known to public and private decision-makers
  • With them, prepare policies allowing farmers to develop these practices. 

That is the priority for APAD farmers, in the framework of a partnership strategy exemplified by the IAD:

  • Bring together farmers who implement direct seeding mulch-based cropping systems and wish to develop this practice, to raise awareness,
  • Reference their performances for use by partner developers,
  • Support change in the framework of projects undertaken in partnership: information and training for the stakeholders concerned ; support to local projects of groups of farmers committed to this approach, for example related to management and quality of water, or biodiversity.

In this way, the IAD makes it possible to bring stakeholders together around projects led by local groups of innovative farmers committed to a progressive approach, and to disseminate these practices as a first step towards potential European Economic Interest Groups.

 

Nous avons souhaité être partenaire de l’IAD afin d’une part de participer aux mises au point des techniques nouvelles participant de l’agriculture durable et d’autre part d’alerter les pouvoirs
publiques  sur  la  nécessité  impérieuse  de  soutenir  ces  techniques  en  réponse  aux  exigences  du « Grenelle de l’environnement ».

Spécialistes reconnus du semis sous couverts, nous sommes convaincus et voulons convaincre que ces techniques sont la base de l’agriculture de conservation permettant, tout en consommant sept fois moins de pétrole (ce qui n’est pas rien !), la reconstitution des sols et la rétention maximale du CO2 en ralentissant la décomposition des chaumes conservées en surface. Le carbone s’incorpore alors à la terre, formant la matière organique ; le semis direct c‘est L’AGRICULTURE DU CARBONE

A ceci s’ajoute le décompactage obtenu par l’effet des racines et de la faune : principalement les VERS DE TERRE Ces « Ingénieurs du sol » créent les galeries facilitant la pénétration de l’eau de pluie.    

En conclusion nous voulons convaincre que ces techniques, qui constituent une véritable « REVOLUTION CULTURELLE » sont autant d’atouts pour respecter les exigences du développement durable que pour permettre aux
agriculteurs de demain de retrouver la rentabilité de leurs exploitations: diminution considérable de la consommation de pétrole, des intrants et des besoins en eau, et du même coup de leurs conséquences néfastes sur l’environnement, allègement des investissements en matériels lourds, en supprimant les outils de préparation du sol et des moyens de traction surdimensionnés.

En fait nous pensons que : « IL YA LONGTEMPS QUE L’AGRICUTURE N’A PAS EU AUTANT DE PERSPECTIVES »

 

It was important to us to be an IAD partner so as to contribute to developing new techniques related to sustainable agriculture and to alert the public authorities to the compelling need to support these techniques to meet the requirements of the French environmental summit (Grenelle).

As recognised interseeding specialists, we are convinced and we intend to convince others that these techniques are the foundation of conservation agriculture making it possible, while dividing oil consumption by seven (no mean feat!), to allow soil reconstitution and maximum CO2 retention while slowing down decomposition of surface stubble. Carbon is therefore integrated into the soil, forming organic matter; no-till farming is CARBON AGRICULTURE.

In addition, we have decompaction due to the effects of roots and fauna, in particular EARTHWORMS. These “soil engineers” create galleries and thereby facilitate rainwater penetration.

In conclusion we intend to convince others that these techniques, representing a genuine “CULTURAL REVOLUTION” are the assets we need to meet the challenges of sustainable development while allowing the farmers of the future to achieve profitability on their farms: a significant drop in oil consumption, in the use of input products and in water requirements, thereby reducing harmful consequences for the environment, reduced investment in heavy equipment by doing away with soil preparation tools and oversize traction devices.

In fact, we believe that THERE ARE TODAY UNPRECEDENTED PROSPECTS FOR AGRICULTURE.

 

Le groupe coopératif agri-industriel VIVESCIA, fort de ses 8 000 adhérents et 2 000 clients, occupe une place prépondérante sur le quart nord-est de la France. Né en 2012 sous le signe de l’innovation, nous sommes convaincus que la production agricole et la transformation industrielle des produits sont un atout majeur pour l’économie de notre pays et de notre continent.

Notre agriculture sera d’autant plus puissante qu’elle saura développer de l’innovation pour améliorer son acceptabilité par les consommateurs et la société d’une part, et diminuer ses coûts de production en sympathie avec la consommation en ressources fossiles d’autre part.

C’est dans cet esprit que VIVESCIA vient de lancer sa marque céréalière « Respect’in », proposant ainsi aux consommateurs des produits issus d’un cahier des charges propre à la coopérative, en phase avec sa démarche RS, et répondant aux attentes nouvelles des clients.

L’objectif de résultat visé passe par la définition de nouveaux itinéraires techniques de production, et la mesure, par des indicateurs, du progrès accompli, sur les 3 piliers du Développement Durable.

Cette initiative, unique, de la part d’une coopérative trouve largement écho dans les recommandations de l’IAD.

 

With its 8,000 members and 2,000 clients, the VIVESCIA agro-industrial cooperative group occupies a key position in the north-eastern quarter of France. Created in 2012 with a focus on innovation, we believe that agricultural production and industrial processing of products represent a major asset for the economy of our country and our continent.

Our agriculture will be stronger if it is able to develop innovation to improve its acceptability by consumers and society, on the one hand, and to decrease production costs related to consumption of fossil resources on the other hand.

With that in mind, VIVESCIA has just launched its cereal brand “Respect’in”, offering consumers products made according to specifications specific to the cooperative in compliance with its SR approach, meeting the new expectations of customers.

The targeted objective involves defining new technical itineraries for production and measuring progress made by means of indicators based on the 3 pillars of sustainable development.

This unique initiative on the part of a cooperative is significantly echoed in the IAD recommendations.

 

SOFIPROTEOL, 30 ans d’engagement durable

Créé en 1983 à l’initiative du monde agricole, Sofiprotéol est le groupe financier et industriel de la filière française des huiles et des protéines. Avec plus de 8000 collaborateurs, Sofiprotéol a réalisé, en 2012, un chiffre d’affaires de 7,3 milliards d’euros.

Un modèle économique original

Relevant d’un modèle économique original, Sofiprotéol repose sur un actionnariat agricole pérenne, une organisation en filière et deux métiers complémentaires – un métier agro-industriel de production et transformations des oléagineux (huiles et tourteaux) et un métier de Banque de développement - permettant la création d’emplois au cœur des territoires et de valeurs tout au long de la chaîne de transformation. Le groupe est ainsi présent dans l’agro-alimentaire, la nutrition animale, les énergies et la chimie renouvelables.

Des exigences de rentabilité extra-financière fortes

La vision de « l’engagement durable » selon Sofiprotéol concilie performance économique, respect de l’environnement et progrès social au service d’une mission : « Créer durablement de la valeur dans la filière des huiles et protéines, contribuant ainsi à une meilleure alimentation des hommes et à la préservation de la planète. » Dans le cadre de sa stratégie « CAP 2018 », chaque métier s’est vu attribué des exigences de rentabilité financière en fonction de son impact sociétal et de sa contribution au développement de la filière.

La Démarche de progrès Diester : 300 000 hectares concernés

 

SOFIPROTEOL, 30 years of sustainable commitment

Created in 1983 on the initiative of agricultural stakeholders, Sofiprotéol is the financial and industrial group for the French oilseed and protein crop industry. With over 8000 staff members, Sofiprotéol achieved a turnover of 7.3 billion Euros in 2012.

An original economic model

Based on an original economic model, Sofiprotéol brings together stable agricultural shareholders, with an agro-industrial trade involving production and processing of oil seed (oil and cake) and a development bank trade, allowing job creation in the heart of regions and enhancing value throughout the processing chain. The group is present in human nutrition, animal feed and renewable energies and chemistry.

Strong extra-financial profitability requirements

The Sofiprotéol vision of “sustainable commitment” combines economic performance, environmental protection and social progress to serve a mission: “Sustainably create value in the oilseed and protein industries, thereby contributing to better nutrition for mankind and protection of our planet.” In the framework of its “CAP 2018” strategy, each trade has been allocated financial profitability requirements related to its societal impact and to its contribution to development of the industry.

The Diester progress approach: 300,000 hectares concerned

Alongside Cetiom and storage organisations, the group takes part in the Diester Progress Approach. Launched in 2007, this approach devoted to continuous improvement of environmental assessments of the industry covered some 300,000 ha of rapeseed and sunflower in 2012 and involved 92 storage organisations.

 

Aux côtés du Cetiom et des organismes stockeurs, le groupe participe notamment à la Démarche de Progrès Diester. Lancée dès 2007, cette démarche consacrée à l’amélioration continue des bilans environnementaux de la filière a porté, en 2012, sur près de 300 000ha de colza et de tournesol et impliqué 92 organismes stockeurs. 

 

      

 

#PRP  #Bonduelle  #Vivescia  #APAD  #SYNGENTA  #NEW HOLLAND  #MONSANTO  #OCI NITROGEN  #BASF  #BONGRAIN  #CMB  #BERTINI  #SOFIPROTEOL